Mieux connaître pour mieux consommer : les « smoothies »

Depuis quelques années, les smoothies ont envahi les rayons. Des jaunes, des roses, des verts, ils nous en font boire de toutes les couleurs et nous séduisent par leur texture. Mais que sont ces boissons en réalité ?

Leur nom vient de l’anglais « smooth » qui signifie « lisse » ou « onctueux ». Contrairement aux autres produits que l’on trouve en rayon tels que les purs jus ou les nectars par exemple, les smoothies n’ont aucune définition légale. Ce qui laisse donc évidemment la porte ouverte à toutes les fantaisies possibles de la part des industriels de l’agro-alimentaire qui, sous prétexte de nous offrir du bon pour notre tonus, notre énergie, notre détox … finissent par nous faire avaler n’importe quoi !

Car qui dit zéro définition, dit en effet farandole de recettes. Certaines marques jouent le jeu et proposent des smoothies 100 % fruits, uniquement fabriqué à base de jus et/ou de purées de fruits. Mais d’autres jouent sur le flou juridique ajoutent à leur recette des produits lactées pour plus d’onctuosité, des produits sucrant pour plus de gourmandise, etc. Pour le secrétaire général d’Unijus, Jacques Antoine, on ne rigole pas avec la définition. « Le smoothie n’est pas une dénomination légale, mais une appellation fantaisie qui correspond à une texture et non pas à un contenu ». Comme toujours donc, on ne peut que conseiller de lire les étiquettes avant de choisir son flacon fruité. On opte de préférence pour un smoothie uniquement à base de fruits et on en limite la consommation car, dans tous les cas, ces boissons demeurent très sucrées.

 

 

 

1 Commentaire

  • sonia 14 septembre 2018 at 8 h 41 min

    Merci pour ce rappel car derrière ces jus on aurait tendance à ne voir que les fruits et donc le côté bénéfique pour la santé !

    Reply

Laisser un commentaire