Les Athlètes du Bien-être au côté des jeunes pousses du HBA

Lundi 27 août, 8h20. Le campement se réveille doucement. Une nouvelle journée commence pour les athlètes du Haute-Bretagne Athlétisme réunis en stage de reprise à Plélan le Grand, à une cinquantaine de kilomètres de Rennes. Un stage un peu particulier puisque les sportifs (des jeunes de 14 à 20 ans pour l’essentiel) vivent en autonomie pendant leur séjour. Charge à eux de gérer la préparation de leur repas et les éventuelles courses. Une occasion rêvée pour Gwenaële Joubrel, nutritionniste chez Sojasun, d’observer leurs habitudes alimentaires, de répondre à leurs questions et de leur prodiguer quelques conseils nutritionnels, toujours bons à entendre. Sojasun est sponsor du HBA (5e club d’athlétisme en France) depuis de nombreuses années et a renforcé sa démarche d’accompagnement nutritionnel avec le club depuis deux ans maintenant.

 

Des moments privilégiés d’échange sur la nutrition

Avant la séance du matin, priorité au petit-déjeuner. Paquets de céréales, müeslis, briques de jus de fruits, bouteilles de lait, etc. sont de sortie sur les tables de camping. Munie de son bloc-notes, Gwenaële fait un premier tour pour observer et interroger les sportifs sur la composition de ce premier repas. « Mon rôle en tant que nutritionniste n’est pas du tout de donner des leçons mais plutôt de souligner ce qui est déjà bien fait, et je constate souvent avec surprise que nombre de jeunes sportifs sont sensibles à l’équilibre de leur alimentation », souligne Gwenaële.

De retour de leur séance matinale, certains athlètes ont besoin de faire quelques courses pour se ravitailler. Tout le monde monte à bord du minibus et hop, direction le supermarché voisin. Tandis que certains tracent dans les rayons, d’autres profitent de ce moment privilégié pour questionner la nutritionniste. « Je voudrais acheter de l’eau aromatisée, laquelle est la meilleure pour moi ? »« Les lentilles, je sais que c’est bon pour la santé et source de fer mais c’est difficile et long à préparer, quels produits acheter ? »…La nutritionniste en profite alors pour sensibiliser les jeunes à l’importance de lire les étiquettes avant de faire leurs choix. De retour au camp, la phase d’observation reprend pour noter, entre autres, notamment, la place accordée aux légumes dans les assiettes des athlètes, le choix des protéines et les quantités de féculents préparées. Toujours instructif ! « Il n’est jamais assez important de rappeler que  la viande doit être l’accompagnement des légumes et non l’inverse », souligne Gwenaële Joubrel.

 

Apprendre à écouter ses sensations

En fin de journée, l’heure est venue de réunir les sportifs pour un petit debrief. La coach en nutrition se veut rassurante : « Au cours de cette journée, j’ai noté beaucoup de bonnes choses ! »lance-t-elle en préambule. Déjà, tout le monde prend un petit déjeuner, ce qui est primordial. On ne peut pas faire démarrer une voiture si on ne met pas d’essence dans le moteur ». Et de revenir sur quelques principes fondamentaux, à commencer par la diversité des aliments. Car adopter une alimentation la plus variée possible est le meilleur moyen d’éviter les carences. Autre point important : apprendre à écouter ses sensations. « Souvent, nous mangeons parce que c’est l’heure et la routine nous impose le timing des repas.A chacun de se demander avant de passer à table comment il a faim… pour ainsi adapter les quantités pour ne pas manger trop, ni trop peu », conseille la nutritionniste. Dernière recommandation, enfin : adopter la politique des petits pas. Pour changer, il ne sert à rien de vouloir aller trop vite en besogne, sinon c’est l’échec presque assuré. Au petit déjeuner par exemple, pour passer de céréales trop sucrées à du muesli sans sucre ajouté, il faut basculer de l’un à l’autre en douceur. Pour se déshabituer progressivement et ne pas se sentir frustré. Et s’il y a craquage, autant l’assumer mais en avoir conscience pour qu’il soit « raisonné ». Parce que, pour performer, il ne suffit pas d’être à l’aise dans ses baskets… mais également bien dans son assiette !!

 

Visitez le site en cliquant ICI

2 Commentaires

  • sonia 6 septembre 2018 at 21 h 39 min

    Bravo pour cet article que je m’empresse de partager !!!

    Reply
    • Florence 7 septembre 2018 at 8 h 29 min

      Merci ! C’est une belle initiative de la part de Sojasun, j’espère que les jeunes sauront faire vivre ces quelques règles simples mais essentielles pour leur santé, d’aujourd’hui… et de demain.

      Reply

Laisser un commentaire